Honoré d’Estienne d’Orvesestienne

« Je prie le bon Dieu de donner à la France et à l’Allemagne une paix dans la justice, comportant le rétablissement de la grandeur de mon pays. Et aussi que nos gouvernants fassent à Dieu la place qui lui revient »

Biographie :

Henri Louis Honoré d’Estienne d’Orves né le 5 juin 1901 à Verrières-le-Buisson et mort le 29 août 1941 à Suresnes est un officier de marine français, héros de la Seconde Guerre mondiale, martyr de la Résistance, mort pour la France.

En juillet 1940, il tente de rejoindre les colonies qui refusent encore l’armistice, puis d’Estiennes d’Orves décide, en août 1940, de rejoindre l’Angleterre. Il parvient à Londres à la fin de septembre et se présente au quartier-général du général de Gaulle. Le 21 décembre 1940, il est envoyé en mission en France où il organise un réseau de renseignement sous le nom de Nemrod. Il établit la première liaison radio entre la France occupée et Londres. Découvert par le contre-espionnage Allemand, il est arrété.
Suite à l’éxectution d’un de leur haut gradé, les Allemands promulguent une ordonnance transformant les prisonniers Français en otages. En représailles, cent otages seront exécutés dont d’Estienne d’Orves le 29 août 1941 au Mont-Valérien.
D’Estienne d’Orves a laissé un journal où il exalte sa foi patriotique et sa ferveur religieuse, ainsi que des lettres émouvantes à sa famille.

Bibliographie :

La Vie exemplaire de d’Estienne d’Orves, présenté par Pierre de Bénouville
Honoré d’Estienne d’Orves, un héros français, par Étienne de Montety
Honoré d’Estienne d’Orves, pionnier de la Résistance, par Rose et Philippe Honoré-d’Estienne d’Orves