Hannah Arendtarendt

« C’est dans le vide de la pensée que s’inscrit le mal »

Biographie :

Hannah Arendt, née Johanna Arendt à Hanovre le 14 octobre 1906 et morte le 4 décembre 1975 à New York, est une philosophe allemande naturalisée américaine, connue pour ses travaux sur l’activité politique, le totalitarisme et la modernité. Elle ne se désignait pas elle-même comme « philosophe », mais plutôt d’après sa profession : professeur de théorie politique. Ses ouvrages sur le phénomène totalitaire sont étudiés dans le monde entier et sa pensée politique et philosophique occupe une place importante dans la réflexion contemporaine.

Principaux ouvrages :

  • Les Origines du totalitarisme. Gallimard
  • Condition de l’homme moderne. Pocket
  • La Crise de la culture. Gallimard
  • Eichmann à Jérusalem. Rapport sur la banalité du mal. Folio
  • Du mensonge à la violence. Essais de politique contemporaine. Pocket