Charte d’intention du Cercle Charles Peguy

    • Le Cercle Charles Péguy est personnaliste.

Dépassant les conceptions modernes de l’agir politique, individualisme d’un côté et collectivisme de l’autre, le Cercle Charles Péguy promeut le personnalisme.
Le principe qui fonde l’ensemble de sa réflexion est la primauté de la personne humaine. Un axiome dont les conséquences se mesurent dans tous les secteurs de l’action politique : famille, social, éducation, éthique, économie, justice et police, fiscalité, finance, aménagement du territoire, défense, etc…
Il s’agit de prendre en considération l’être dans sa réalité, avec toutes ses qualités, ses filiations, sa personnalité, ses droits et ses devoirs, et ses libertés concrètes.

    • Le Cercle Charles Péguy est fédéraliste.

L’homme étant un être de liberté et de responsabilité, il est appelé à prendre toute sa part dans la vie de la Cité, à commencer par ses cercles d’appartenance immédiate, comme le quartier, la commune et la région. Le principe de subsidiarité – la responsabilité d’une action publique est conservée par la plus petite entité efficace et pertinente – est un principe cardinal de la droite, contre le centralisme, le jacobinisme et l’étatisme. Le Cercle Charles Péguy appelle de ses vœux une fédéralisation de l’État, du territoire et de la société française. Le CCP fonctionne lui-même de façon fédérale.

    • Le Cercle Charles Péguy est politique.

Les maux dont souffre la France sont, pour une très large part, les conséquences de mauvaises politiques publiques ou du reflux du politique devant les puissances d’argent – la finance internationale, les « marchés ». Cette situation exige des réponses politiques, elle suppose que nous nous engagions au service de la Cité, que nous allions au-devant des Français pour leur proposer les solutions de la droite véritable que nous voulons incarner. C’est pourquoi, le Cercle Charles Péguy dispense une formation intellectuelle et humaine en vue de l’action politique concrète.

    • Le Cercle Charles Péguy est enraciné.

L’enracinement, le localisme et l’autonomie sont conformes aux « droits de l’âme » dont parle la philosophe Simone Weil. Face au déracinement qu’induisent des phénomènes aussi variés que la société de consommation ou la globalisation, l’enracinement est la réponse que nous proposons à la crise de la transmission générale à laquelle est confrontée la société française et européenne.

    • Le Cercle Péguy défend les libertés concrètes.

Le Cercle Charles Péguy, conformément à son projet de contribuer à la refondation d’une droite véritable, qui aurait retrouvé ses idées fondatrices, veut promouvoir les libertés concrètes : liberté de parole, libertés publiques, libertés d’association, libertés locales, libertés familiales et scolaires, libertés universitaires, libertés linguistiques, liberté religieuse, libertés économiques, etc.

    • Le Cercle Charles Péguy promeut la famille.

Le Cercle Charles Péguy est résolument attaché à promouvoir la famille, fondement de la vie sociale et socle des libertés. Elle est le lieu de la transmission par excellence : de la vie, du patrimoine spirituel, civilisationnel, matériel et charnel. La famille reste la valeur refuge en temps de crise.

    • Le Cercle Charles Péguy au service de la justice sociale.

La justice sociale est l’un des idéaux qui fondent le Cercle Charles Péguy parce que nous savons que le service de la Cité, c’est d’abord celui des plus petits d’entre nous. Pour nous, la justice sociale consiste à permettre au plus grand nombre d’accéder à la prospérité. Le CCP refuse le socialisme comme le libéralisme sans frein. Le CCP promeut toutes les formes d’économie libre, responsable, sociale et solidaire.

    • Le Cercle Charles Péguy défend la propriété.

La propriété privée est un droit de base, même si elle peut être aliénée pour le service du bien commun. Elle est bien souvent aussi le rêve de beaucoup de nos concitoyens. Le CCP veut faire de la défense de la propriété privée la colonne vertébrale de la vie économique nationale.

    • Le Cercle Charles Péguy croit en l’identité de la France et de l’Europe.

La France et l’Europe se sont constituées, pendant des siècles, par la réunion de plusieurs identités et cultures pour former une identité française et européenne respectueuses de leurs diversités. Depuis quarante ans la France connaît une nouvelle immigration importante, mal gérée, qui pèse sur ses infrastructures (écoles, logements, hôpitaux, transports), sur son budget et qui questionne son identité. Le CCP milite pour préserver nos identités locale, nationale et européenne.

    • Le Cercle Charles Péguy est pour un État proportionné, fort et stratège.

La France doit renouer avec sa tradition d’arbitre des nations et d’équilibre, particulièrement en Méditerranée. L’État, réduit à l’essentiel, doit retrouver ses pouvoirs régaliens, sans empiéter sur les autorités subsidiaires et locales.